Karol Rouland

Ses images nous plongent dans un univers onirique et fantastique où la lumière se meut dans une grâce surréelle : le cirque.
.
Les photographies de Karol Rouland donnent l’illusion de la peinture. Karol Rouland exprime “l’âme du cercle magique où s’incarne le rêve et autour duquel gravitent les artistes de cirque, comme autant de planètes multicolores et singulières, mais dont l’existence est consacrée à ce pôle mystérieux. Un espace de liberté absolue où tout est à reconstruire et à imaginer, où tout est possible puisque rien ne s’y fige (…) “.
.
Hormis la qualité de sa plume qui lui a permis d’écrire pour le cinéma et le théâtre, Karol Rouland a démontré ses talents de réalisatrice et de comédienne dans divers films et pièces de théâtre notamment pour Joël Pommerat. A cinq ans, elle se disait “plus tard, je serai actrice ou dompteuse de lions.” Elle passait son temps libre dans les salles de cinéma qui appartenaient à son père. Grâce à lui, elle a rencontré des artistes merveilleux. Bourvil, De Funès, Michel Simon ….et Jean-Pierre Mocky. Karol Rouland s’inscrit à l’âge de 23 ans à l’école de cirque d’Annie Fratellini. Elle y apprend l’acrobatie au sol et le fil. Elle y rencontre la fille d’Annie Fratellini, Valérie, et Gilles Audejean qui lui enseignent l’acrobatie à cheval. Naissent de ces rencontres deux passions : les chevaux et les gens du cirque.
.
Également actrice, elle a joué notamment dans La Queue de la Comète (1988), l’Ombre du Fou (1988),
Headstrong (1989), …
.
Dorothy’s gallery, American Center for the Arts a exposé les photographies de Karol Rouland du 12 mai au 29 juin 2014, à l’occasion de la sortie de son livre ” Monsieur Cagole ” préfacé par Jean-Pierre Mocky.

Her images immerse us in a dreamlike and fantastic universe where the light moves in a surreal grace: the circus.

Karol Rouland’s photographs give the illusion of painting. Karol Rouland expresses “the soul of the magic circle where dreams are embodied and around which circus artists gravitate, like so many multicolored and singular planets, but whose existence is dedicated to this mysterious pole. A space of absolute freedom. where everything is to be reconstructed and imagined, where everything is possible since nothing is frozen there (…) “.
.
Apart from the quality of her pen which allowed her to write for cinema and theater, Karol Rouland demonstrated her talents as a director and actress in various films and plays, notably for Joël Pommerat. At five, she said to herself “later, I’ll be an actress or lion tamer.” She spent her free time in movie theaters that belonged to her father. Thanks to him, she met wonderful artists. Bourvil, De Funès, Michel Simon …. and Jean-Pierre Mocky. Karol Rouland enrolled at the age of 23 at Annie Fratellini’s circus school. There she learns acrobatics on the floor and the wire. There she meets Annie Fratellini’s daughter, Valérie, and Gilles Audejean who teach her acrobatics on horseback. Two passions are born from these encounters: horses and circus people.

Also an actress, she starred in La Queue de la Comète (1988), l’Ombre du Fou (1988),
Headstrong (1989), …

Dorothy’s gallery, American Center for the Arts exhibited the photographs of Karol Rouland from May 12 to June 29, 2014, on the occasion of the release of his book “Monsieur Cagole” prefaced by Jean-Pierre Mocky.

Participation dans les expositions :

Work for sale :