Barmak Akram

Afghan artist. Lives and works in France.

Barmak Akram tells us in 25 images from his film “Wajma, an Afghan bride”, the story of a sweet and violent Afghan romance that turns into drama. He presents us in an original storyboard, specially created after the shooting. How to live a love story in Kabul when you are 20 years old, in a society aspiring to modernity but still strongly anchored in its customs?

Director, photographer, visual artist and musician, he was born in 1966 in Kabul. He is a graduate of FEMIS, the National School of Fine Arts and the National School of Decorative Arts.

 

Born in Kabul in 1966, it was as a political refugee that Barmak Akram arrived in France in 1981, where he developed a passion for the visual arts and cinema.

He makes many documentary films around Afghan culture, “videotos” (short for automatic video), which take us into a world of abstract beauty.

L’Enfant de Kaboul, a feature film released in 2009 with the collaboration of Jean-Claude Carrière and -M-, showing us a city where 50,000 abandoned children lived.

 

Lisa, Afghan transvestite, documentary video installation, portrait of a little girl who, in Taliban days, pretends to be a boy so she can go to school. black and white photos of Lisa

 

“In Afghanistan, art is what remains”

français

Vidéaste et photographe

Artiste afghan. Vit et travaille en France.

 

Barmak Akram  nous raconte en 25 images extraites de son film “Wajma, une fiancée afhgane”,  l’histoire d’une romance afghane douce et violente qui se transforme en drame. Il nous présente en un storyboard original, spécialement crée après le tournage. Comment vivre une histoire d’amour à Kaboul quand on a 20 ans, dans une société aspirant à la modernité mais encore fortement ancrée dans ses coutumes ?

Réalisateur, photographe,  plasticien et musicien, il est né en 1966 à Kaboul. Il est  Diplômé de la FEMIS, de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts et de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs.

 

Né à Kaboul en 1966, c’est comme réfugié politique que Barmak Akram arrive en France en 1981, où il se passionne pour les arts visuels et le cinéma.

Il réalise de nombreux films documentaires autour de la culture afghane, des «vidéotos» (abréviation de vidéo automatique), qui nous entraînent dans un monde de beauté abstraite.

L’Enfant de Kaboul, long métrage sorti en 2009 avec la collaboration de Jean-Claude Carrière et -M-, nous faisant découvrir une ville où vivaient 50 000 enfants abandonnés.

 

Lisa, Afghan travesti, vidéo-installation documentaire, portrait d’une petite fille qui, du temps des talibans, se fait passer pour un garçon pour pouvoir aller à l’école. photos en noir et blanc de Lisa

 

« En Afghanistan, l’art, c’est ce qui reste »

Participation dans les expositions :

Work for sale :

English EN French FR