Voices on the Rise : Afghan Women Making the News

Voyage au coeur de l’Afghanistan d’aujourd’hui

Au travers de sa nouvelle exposition, dorothy’s gallery vous propose, en collaboration avec l’Ambassade d’Afghanistan, un voyage en plusieurs mouvements au travers de l’Afghanistan contemporain.

Après une tournée internationale, « Voices On The Rise » présente, pour la première fois en France, des photographies de femmes afghanes dans l’exercice de leurs métiers. Véritables révolutionnaires, elles sont le nouveau visage d’un peuple qui oeuvre à la reconstruction de son pays et qui se bat pour une société plus juste.

.

De l’humour à la provocation : regards d’artistes contemporains sur un pays en plein changement

En complément de ce photo?reportage, des artistes contemporains, afghans et internationaux, nous offrent leurs regards, parfois humoristiques, satiriques, voire perturbateurs, sur ce pays en pleine mutation. Au travers de leurs photographies, peintures, sculptures, dessins ou peintures numériques, ils confrontent leurs visions dans un exercice inédit et engagé.

.

Plus qu’une exposition : une interaction et une immersion dans la culture afghane

Enfin, les dernières oeuvres sont présentées dans une tente aménagée aux ambiances afghanes pour une immersion totale du visiteur.
Plus qu’une simple exposition, la galerie vous propose donc une véritable aventure culturelle qui sera par ailleurs ponctuée d’interventions vivantes. Danse, musique, dégustation, échanges et conférences viendront rythmer cette découverte de l’Afghanistan.

.

Un programme culturel riche et varié

• 4 mars, 16h – 21h : vernissage presse et privé, dégustation, musique
• 5 mars, 18h – 21h : vernissage public avec intervention des artistes, dégustation, musique
• 8 mars, 18h – 21h : célébration de la Journée Internationale de la Femme, projection de « Lisa, Afghan travesti » en présence du réalisateur Barmak AKRAM
• 19 mars, 18h – 21h : projection de « L’enfant de Kabul » (19h) suivie d’un échange avec le réalisateur Barmak AKRAM

• 25 mars, 19h – 21h : conférence d’Aman MOJADIDI, directeur culture & héritage à Turquoise Mountain, ONG dont l’objectif est la protection des vestiges artistiques, historiques de l’Afghanistan, sur le thème des pratiques artistiques contemporaines dans le contexte de guerre, ainsi que sur le rôle public et politique de l’art.

L’exposition sera officiellement inaugurée le 4 et 5 mars, par Son Excellence Omar Samad, ambassadeur de l’Afghanistan en France, ainsi que par les deux commissaires de l’exposition, Khorshied Samad et Jane McElhone. Dorothy Polley, directrice de la galerie, en sera l’animatrice.

.A l’origine de l’exposition : une actualité forte

Les voix des Afghanes s’élèvent chaque jour plus fort que jamais

C’est dans un contexte de profondes mutations que s’inscrit l’exposition, offrant ainsi un regard sur une période majeure de l’histoire de l’Afghanistan.
Depuis 2004, la constitution afghane protège les droits des femmes et le respect de leurs opinions. Cependant, le poids des traditions est encore très présent et les effets sont encore peu sensibles. Les enjeux sont donc énormes, et les efforts nécessaires à la complète intégration de la femme dans la société civile encore très nombreux. C’est pourquoi, face à ces enjeux, les voix des Afghanes s’élèvent chaque jour plus fort que jamais.
Dans cette lutte pour la pérennisation de la jeune démocratie afghane, le rôle des médias est une composante vitale. En effet, depuis 2001 et l’éviction des Talibans du pouvoir, leur nombre n’a cessé de croitre. Mais ces avancées sont aujourd’hui menacées par des résurgences anti?démocratiques et par l’insécurité causée par les insurgés talibans et Al?Qaeda.

Artists

Press

Télérama :: L’art en prison
Un demi-mètre carré : c'est la taille moyenne des peintures, dessins, collages, sculptures qui se sont échappés des prisons de quarante pays pour éclabousser de leur diversité les murs de la galerie de l'Américaine Dorothy Polley. La toute première e
Télérama :: Un demi-mètre carré de liberté
Ils et elles font rimer art avec taulard(e)s, mitard, parloir… mais aussi espoir. Ce sont cent cinquante détenu(e)s qui, sur tous les continents, du fond de leur prison, ont réalisé des œuvres d'une grande diversité. Les voilà exposées par Dorothy Po
Télérama :: L’art en prison
Un demi-mètre carré : c'est la taille moyenne des peintures, dessins, collages, sculptures qui se sont échappés des prisons de quarante pays pour éclabousser de leur diversité les murs de la galerie de l'Américaine Dorothy Polley. La toute première e
English EN French FR