Fables Contemporaines

Fables contemporaines. Exposition surréaliste et mystérieuse

Du 10 au 30 juin 2008

dorothy’s gallery s’associe pour la deuxième année au Parcours Parisien de la Photographie et présente une exposition de trois artistes contemporains.
Trois démarches artistiques singulières qui nous mènent dans des univers fantasmagoriques, à la fois poétiques, drôles et surréels.

Le PPP, Parcours parisien de la photographie, s’inscrit dans la démarche initiée par les éditions Chez HIGGINS sur le modèle du Cabinet de curiosités des Lumières : un regard singulier sur la photographie reconnue comme un objet précieux. Cette exposition est présentée en partenariat avec l’association FetArt.

fables-contemporaines-copie

Maia Roger poursuit depuis plusieurs années un travail sur la fiction, sous forme de mises en scène, d’amorces de récits fantastiques, d’histoires inventées.
Son travail évoque l’univers du conte, galerie de personnages extravagants, monstrueux, diaboliques, drôles, mystérieux dans un décor rural où se nouent des intrigues énigmatiques.
Ses photographies prennent racine dans des amalgames de souvenirs iconographiques, d’histoires vécues lues ou entendues.

Katrin Vierkant a découvert un monde à l’envers plein de subtilité, en se penchant au-dessus de l’eau. Où commence le mythe ou s’arrête la réalité ? Elle ne cesse de questionner l’image, le cliché, la carte postale en nous donnant un point de vue particulier…L’eau fait l’image et la défait. Sensation que l’image coule et pourrait s’échapper.
Son oeuvre joue sur la perception et induit une réflexion sur notre conception de la réalité.

Valentine Fournier, collectionneuse obsessionnelle de photos des années 1930-1950, ranime ces instants-photo du passé et les met en scène en leur inventant une histoire, en leur rendant une mémoire, dans l’espace délimité de boîtes-vitrines : ces dioramas évoquent des scènes du quotidien dans lesquels l’artiste réinjecte une bonne dose de fantasme, d’humour et de nostalgie enfantine.
L’influence de la mise en scène comique et poétique de Jacques Tati et son souci du détail, sont également présents dans l’imaginaire de la jeune artiste.
Ses personnages, fantômes ressuscités du passé nous sont aussi familiers que les membres de notre propre famille.

Artists

Press

Télérama :: L’art en prison
Un demi-mètre carré : c'est la taille moyenne des peintures, dessins, collages, sculptures qui se sont échappés des prisons de quarante pays pour éclabousser de leur diversité les murs de la galerie de l'Américaine Dorothy Polley. La toute première e
Télérama :: Un demi-mètre carré de liberté
Ils et elles font rimer art avec taulard(e)s, mitard, parloir… mais aussi espoir. Ce sont cent cinquante détenu(e)s qui, sur tous les continents, du fond de leur prison, ont réalisé des œuvres d'une grande diversité. Les voilà exposées par Dorothy Po
Télérama :: L’art en prison
Un demi-mètre carré : c'est la taille moyenne des peintures, dessins, collages, sculptures qui se sont échappés des prisons de quarante pays pour éclabousser de leur diversité les murs de la galerie de l'Américaine Dorothy Polley. La toute première e
English EN French FR